Jacques Cheminade, un candidat en avance sur son temps

Jacques Cheminade : essai de décryptage.

Jacques Cheminade, en octobre 2009
Crédit : Fabien Dany – www.fabiendany.com

Lyndon Larouche est une homme politique américain que l’on peut caractériser comme « patriote constitutionnel », qui s’est présenté à la présidence américaine et dont on peut dire que comme Chomsky il constitue un groupe de pression à lui tout seul. Il a fait quelques années de prison pour fraude fiscale ce qui lui a permis de peaufiner son système d’analyse économique. Certains lui reprocheront qu’à force de prédire l’effondrement du système économique, la prédiction finira bien par se produire. D’autres seront agacés par une personnalité qui traite une personne sur deux d’idiot. D’autre prendront acte de l’insondable délabrement intellectuel et moral de l’establishment américain.

Il n’en reste pas moins qu’il est impossible de balayer d’un revers de main ses analyses historiques et économiques, documentées, profondes. La Rouche est tout sauf du verbiage inconsistant. Il faut passer des heures pour digérer sa pensée.

Sur son site, on apprend que « l’annonce des 500 signatures obtenues par Jacques Cheminade aurait causé un choc en France ». Or, ce » choc » n’apparaît pas vraiment dans les résultats des sondages qui lui donnent 0 %

Jacques Cheminade est un homme politique comme on les aime en France : un lettré, très instruit qui a le sens de la Chose Publique. Il a un beau regard droit et franc qui tranche avec les sourires formatés des menteurs professionnels. Comment il a obtenu ses signatures ? Ses jeunes partisans qui distribuent des tracts sont en campagne depuis longtemps. Contrairement à certaines sectes dont on taira le nom pour ne pas se faire d’ennemi, ils respectent l’esprit de la démocratie : ils donnent leur message mais n’utilisent pas des stratégies de manipulation connues pour extorquer de l’argent ou faire adhérer. Si on parle avec eux, on a l’impression de parler à des êtres humains et pas à des perroquets qui ont suivi 3 jours de « formation ».

Parlera-t-on d’un atavisme auvergnat et d’un état d’esprit dans lequel le découragement a peu de prise sur l’homme qui en a vu d’autres. Les maires du centre de la France n’auront peut-être pas été mécontents de faire discrètement sentir leur existence aux prétentieux de Paris et et à ceux qui pensèrent réduire au silence un candidat en le mettant en faillite en 1995. La même stratégie a été utilisée contre Gérard Schivardi en 2007. En 1995, c’était des enveloppes à Chirac et Balladur, en 2007 à Sarkozy selon un certain Khadafi depuis opportunément réduit au silence à coup de rafale et de missiles de croisières. La mafia au pouvoir.

Dans une campagne hallucinante de médiocrité, on sent un Jacques Cheminade mûri qu’on a plaisir à écouter.

L’impératif d’une relation franco-allemande à construire sans cesse et qui passe chez les deux partenaires par une reprise à chaque génération par le système éducatif de la part spirituelle de chacun est bien comprise par Cheminade. La relation franco-allemande est autre-chose que Merkozy. La technologie, l’industrie, la puissance, pour ne pas déraper tragiquement doivent être au service de principes qu’on appellera culture, philosophie ou spiritualité comme on veut. La France et l’Allemagne qui ensemble ont ressuscité le droit romain, la philosophie grecque, l’Égypte antique, sécularisé et réformé les principes révolutionnaires de l’Église pour former le socle du siècle des Lumières et du Sturm und Drang, qui ont donné aux science, à la musique, à la philosophie leurs achèvements, sont autre chose que des fonds de pension et des points de retraite. Quand la France et l’Allemagne ont été en paix et ont échangé, l’Europe toute entière en a profité. Quand ces pays ont été séparés, antagonistes ou ennemis, les démons de chaque pays se sont exprimés sous la forme la plus brutale de la puissance matérielle exacerbée (Napoléons ou Hitler).

Jacques Cheminade le comprend. On sent un homme accompli qui peut peut-être un jour porter et incarner les valeurs de sa civilisation.

La fin de l’article est simplement la réalité : le tableau des intentions de vote. 0 % pour Jacques Cheminade.

JPEG - 88.9 ko
Intentions de vote pour Jacques Cheminade
0 %

Si Jacques Cheminade « secoue » la France, ça ne se voit pas du tout dans les intentions de vote. Soit les français veulent voter utile dès le premier tour soit Jacques Cheminade est encore trop en avance sur son temps, soit il est victime d’une omerta de l’ensemble du personnel politique et qualifié de conspirationiste (ou de secte) ce qui semble être en langage politiquement correct l’équivalent du « terroriste » dans les relations internationales.

On imagine les militants des grands partis ou de simples robots envoyer de multiples requêtes chez google avec « cheminade secte » ou « cheminade conspirationiste » pour orienter les résultats. Si Cheminade est si inexistant que ça, il y a de quoi être jaloux des 1 770 000 résultats donnés par google (contre 3 310 000 pour Agoravox).

Même en cas d’omerta, rien n’empêcherait les idées de Cheminade de cheminer par osmose si elles sont en phase avec la réalité. On a pu persécuter les premiers chrétiens ou brûler Giordano Bruno (ami de Corpernic et de Nicolas de Cuse dont la pensée de LaRouche s’inspire en partie – le changement des caractéristiques d’un système en phase critique par exemple par intégration-dissolution des contraires), ça n’a pas empêcher la Terre de tourner autour du soleil.

A moins d’être pulvérisés financièrement et s’il veulent guérir de leur cancer généralisé, les pays occidentaux devront plus ou moins à terme suivre une partie des idées portées par Cheminade et reprises par d’autres : interdictions pure et simple des produits dérivés les plus toxiques (CDS notamment), interdiction pour les banques de faire des affaires avec les dépôts des épargnants, interdiction de spéculer sur les produits alimentaires, taxation de la spéculation et des transactions financières, effacement des dettes qui trouvent leur source dans ces pratiques, abaissement du taux de l’usure, crédit public pour l’acquisition de la première résidence principale (prêt à taux 0 – pas de SDF != ils explosent aux États-Unis et en France), interdiction aux banques privées de prêter à l’État et aux collectivités locales, crédit public, retour dans les services publics de l’eau, air, énergie, infrastructures matérielle et immatérielles, éducation, santé). On souhaite naturellement de vrais lycées franco-allemands, la préservation de la philosophie, de la princesse de Clèves et de Nicolas de Cuse aux programmes (s’ « il » est contre ça doit probablement être utile) et l’apoptose de l’UE/OTAN avec l’expulsion d’Europe du Royaume-désuni de Grande Bretagne et d’Irlande (second foyer cancéreux avec wall-street) . La génération de ceux qui a investi à fond dans l’anglo-américain pour faire partie de l’élite globale sera un frein considérable à la réorientation de l’Europe reconstituée sur le principe des États vers l’Allemagne et via la Russie et le transsibérien rénové vers la Chine.du Nord La grande crise qui s’en vient va accélérer considérablement l’Histoire et les recompositions nécessaires. Il n’y aura simplement pas le choix.

Donc que Cheminade fasse 0 % aux élections n’empêchera pas ses idées de travailler la société. Comme le dit son mouvement Solidarité et Progrès : « soyez opportunistes, piquez nous nos idées ».

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s